Home Conseil Communal Les bonnes raisons d'aménager la Rue Léonard (La Hestre) en SUL
Les bonnes raisons d'aménager la Rue Léonard (La Hestre) en SUL PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yves Castin, Conseiller Communal   
Vendredi, 04 Février 2011 15:48

À l’agenda du conseil communal du 25 janvier figurait le point “mise à  sens unique de la Rue Léonard (La Hestre)”.  Cette décision a été reportée au conseil du 22 février 2011.  J’ai adressé la demande que l’aménagement de cette rue se fasse en “Sens Unique Limité” (SUL) afin d’en autoriser l’accès aux cyclistes dans les 2 sens.

Pour les raisons suivantes :

 

Toute mesure facilitant les déplacements des cyclistes favorisera l’adoption de ce mode de déplacement par les habitants et réduira donc d’autant le nombre de voitures circulant dans nos rues.  Il faudrait d’ailleurs adopter à Manage une politique systématique pour favoriser les déplacements “en mode doux” (cyclistes et piétons).  Cet argument est particulièrement applicable dans une zone urbaine comme La Hestre et dans une rue donnant l’accès à une école.
L’aménagment en SUL n’est pas laissé à la simple appréciation de l’administration, du collège ou du conseil communal; en effet depuis le 1er juillet 2004 (arrêté ministériel du 18 décembre 2002), les sens uniques doivent obligatoirement être ouverts à la circulation des cyclistes à contresens quand :
  • la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 50 km/h;
  • la largeur libre de la chaussée est d’au moins 3 mètres (mais on peut les ouvrir aussi à partir de 2,6 m);
  • il n’y a pas de raison de sécurité impérative qui s’y oppose (et qui ne puisse être corrigée par un aménagement).
Dans les communes voisines (Seneffe, La Louvière), de nombreuses rues ont été aménagées en SUL.  À ma connaissance, cela ne pose pas de problème important de sécurité.  L’argument habituel pour refuser l’aménagement en SUL que “cela surprend les automobilistes qui ne sont pas habitués à rencontrer dans un sens unique des cyclistes venant en sens inverse” ; cet argument ne pas correspond donc pas à la réalité à Seneffe et La Louvière.
Comme aujourd’hui, la Rue Léonard est accessible dans les 2 sens, le contre-argument de surprise des automobilistes ne tient pas : ils continueront à croiser des cyclistes dans les deux sens comme c’est le cas aujourd’hui.

Yves Castin
Conseiller Communal